Irma fait route vers la Floride après avoir semé la mort et la désolation dans les Caraïbes

PROVIDENCIALES, îles Turks-et-Caïcos (Reuters) – L’oeil de l’ouragan Irma se dirigeait vendredi vers la Floride après avoir dévasté sur son passage plusieurs îles des Caraïbes et tué au moins 19 personnes, dont neuf dans les Antilles françaises.

Cet ouragan de la taille de la France, l’un …

LA HAVANE (Reuters) – L‘ouragan Irma s‘est rapproché vendredi de Cuba et des Bahamas après avoir dévasté sur son passage plusieurs îles des Caraïbes et tué une vingtaine de personnes au moins, dont neuf dans les Antilles françaises.

Ce gigantesque ouragan, de la taille de la France et l‘un des plus puissants jamais enregistrés dans l‘Atlantique, a ravagé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mais aussi Barbuda et les Îles Vierges américaines.

Il a laissé derrière lui une dévastation qualifiée par endroits de cataclysmique, avec arbres déracinés, végétation ravagée, maisons éventrées, véhicules et bateaux fracassés.

Après avoir frôlé les rivages de la République dominicaine et d‘Haïti, provoquant pluies torrentielles, fortes houles et des rafales de vent d‘une rare violence, l‘ouragan se trouvait vendredi à 655 km au sud-est de Miami, selon le dernier point de situation du Centre américain des ouragans (NHC), diffusé vers 15h00 GMT.

Rétrogradé en catégorie 4 sur l‘échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, mais avec des vents potentiellement destructeurs de 240 km/h, l‘ouragan devrait frapper dans les prochaines heures les Bahamas et la côte septentrionale de Cuba.

Il devrait atteindre le sud de la péninsule de Floride et la région des Keys dans la nuit de samedi à dimanche, heure locale.

Les autorités fédérales américaines sont en alerte maximale.

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a invité toutes les personnes se trouvant dans des zones d‘évacuation à partir sur le champ. “Le temps presse. Il s‘agit d‘une tempête de dimension catastrophique comme notre Etat n‘en a jamais vue”, a-t-il dit.

Sur les îles des Caraïbes déjà touchées, des habitants sous le choc s‘emploient à évaluer l‘ampleur du désastre, tout en se préparant au passage d‘un second ouragan, José, attendu samedi.

Cet ouragan, qui suit à peu près la trajectoire d‘Irma, est passé dans la journée en catégorie 4.

Dans les Antilles françaises, un bilan encore provisoire fourni par les autorités fait état de neuf morts et 112 blessés, dont deux graves, dans la partie française de Saint-Martin et sur l‘île de Saint-Barthélemy. On compte aussi sept disparus.

Côté néerlandais de Saint-Martin (Sint Maarten), on déplore deux morts et 43 blessés, dont onze dans un état grave, rapporte le gouvernement néerlandais.

“Ce bilan reste à prendre avec beaucoup de précautions parce que nous pouvons découvrir un certain nombre de victimes”, a dit le ministre français de l‘Intérieur, Gérard Collomb.

Les autorités françaises s‘efforcent de prendre en charge les victimes mais aussi de lutter contre les pillages des commerces de Saint-Martin.

La France y a envoyé 455 membres des forces de l‘ordre et 187 personnels supplémentaires vont bientôt arriver sur l‘île pour rétablir l‘ordre.

Quatre personnes ont par ailleurs été tuées lors du passage de l‘ouragan dans les Îles Vierges américaines et un hôpital a été gravement endommagé. Un navire amphibie de l‘armée américaine est arrivé sur place et des hélicoptères ont été envoyés pour évacuer des malades.

L‘île de Barbuda, où une personne a été tuée, a été réduite en ruines, a déclaré le Premier ministre, Gaston Browne. Sur le territoire britannique d‘Anguilla, une personne est morte. L‘hôpital, l‘aéroport et les lignes électriques et téléphoniques ont été endommagés.

A Porto Rico, où deux tiers des habitants sont sans électricité, trois personnes ont été tuées sur le passage de l‘ouragan. Un surfer aurait trouvé la mort à La Barbade.

A Cuba, les autorités ont entamé l‘évacuation de certains des 51.000 touristes étrangers, en particulier dans les stations balnéaires de la côte nord. Outre ces zones touristiques, des centaines de milliers de personnes ont été évacuées le long de la côte septentrionale. Ecoles et administrations sont fermées et la plupart des liaisons aériennes, ferroviaires et par autocar dans l‘île ont été suspendues.

En Floride, les habitants du comté de Miami-Dade ont reçu l‘ordre de se déplacer vers les hauteurs et les autorités ont demandé aux touristes de quitter l‘archipel des Keys.

Les Floridiens n‘ont plus connu d‘ouragan aussi violent depuis Wilma, en 2005, qui avait privé 3,6 millions de foyers d‘électricité, parfois pendant des semaines.

Les pénuries d‘essence se sont aggravées dans la région de Miami-Fort Lauderdale, les ventes dépassant cinq fois la normale. Des centaines de personnes faisaient la queue pour acheter bouteilles d‘eau, provisions et essence et quitter la ville avant l‘arrivée d‘Irma.

Plus au Nord, la côte atlantique de Georgie fera l‘objet d‘une évacuation obligatoire samedi, a annoncé le gouverneur de l‘Etat, Nathan Deal.

Avec Scott Malone à San Juan, Jorge Pineda à Saint Domingue, Guy Delva à Port-au-Prince et Daina Beth Solomon à Mexico, avec Simon Carraud à Paris, Julie Carriat, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français

Tutte le quotazioni sono differite di almeno 15 minuti. Guarda qui per la lista completa di tassi di cambio e ritardi.

© 2017 Reuters. All Rights Reserved.